Septembre

1er septembre 1915

Le chancelier allemand Bethmann-Hollweg fait adopter une résolution interdisant le torpillage sauvage des paquebots.

Carte postale. Collection particulière.


4 septembre 1915

Prise de Grodno par l'armée allemande.


5-8 septembre 1915

Congrès socialiste international de Zimmerwald (près de Berne). 38 délégués de 11 nationalités y participent. Intervention de Lénine et Trotski.


6 septembre 1915

Signature d'une convention militaire entre l'Allemagne et la Bulgarie.


8 septembre 1915

Nicolas II prend personnellement le commandement des armées russes, avec le général Alexeïev comme chef d'état-major.

En Galicie, prise de Dubno par les Austro-Hongrois.

 


10 septembre 1915

Parution du premier numéro du Canard Enchaîné.


15 septembre 1915

Le ministre de l'intérieur de l'empire Ottoman donne l'ordre au préfet d'Alep « d'exterminer les Arméniens habitant en Turquie ». C'est le début du premier génocide du XXe siècle.


18 septembre 1915

Suite de la politique d'apaisement maritime de l'Allemagne. La guerre maritime est suspendue sur la côte ouest de la Grande Bretagne et dans la Manche.


19 septembre 1915

Prise de Vilna par la 10e Armée allemande (Eichhorn).


20 septembre 1915

Démission de l'amiral Bachmann, chef d'état-major de l'Amirauté allemande. Il est remplacé par l'amiral Von Holtzendorff.


22 septembre 1915

Lancement du troisième emprunt de guerre en Allemagne.

Mobilisation générale en Grèce et en Bulgarie.


23 septembre 1915

La Bulgarie déclare la guerre à la Serbie.

Les États-Unis ouvrent un crédit de 500 millions de dollars aux puissances alliées.


25 septembre 1915

Début de l'offensive française en Champagne (4e Armée, de Langle, et 2e Armée, Pétain). Prise de la main de Massiges, du trou Bricot et de la ferme de Navarin.

Carte postale. Collection particulière.

Début de l'offensive franco-britannique en Artois. Près de Loos, les Britanniques lancent leur première attaque par les gaz, avec du chlore.

Contre-offensive russe en Galicie. La 7e Armée Austro-Hongroise (général Planzer-Baltin) est bousculée sur la Sereth. Sa situation est rétablie grâce à l'intervention de troupes allemandes.

Une division française est retirée du front des Dardanelles pour aller débarquer à Salonique, en avant-garde de la future Armée d'Orient.


29 septembre 1915

Ordre est donné d'arrêter momentanément la progression française en Champagne.

Les États-Unis accordent à la France et au Royaume-Uni un crédit de 500 millions de dollars.