Wagner (Balthazar)

Ecrit par Romain Wagner

(4 novembre 1893 - 22 juillet 1941)




Né le 4 novembre 1893 à Wollmeringen (Volmerange / Moselle), Balthazar Wagner, fils de Nicolas et de Marie Jung, exerce la profession de mineur (Bergmann) au moment où il est appelé à servir dans l’armée impériale allemande (Reichsheer).

Le Militärpass (livret militaire) et le Militär-Dienstzeitbescheinigung (relevé des états de service) de Balthazar permettent de reconstituer sommairement son parcours ; lequel suit  :

du 8 août 1914 au 23 novembre 1914 : (3. Lothringisches) Infanterie-Regiment Nr.135 / 1. Kompanie,
du 24 novembre 1914 au 17 mars 1916 : (5. Lothringisches) Infanterie-Regiment Nr.144 / 9. Kompanie,
du 18 mars 1916 au 22 mai 1916 : (3. Pommersches) Infanterie-Regiment Nr.14 "Graf  Schwerin" / 4. Kompanie II. Ersatz-Bataillon,
du 23 mai.1916 au 8 octobre 1916 : (2. Pommersches) Fussartillerie-Regiment Nr.15 / II Rekruten-Depot Ersatz-Bataillon,
du 9 octobre1916 au ? : (2. Pommersches) Fussartillerie-Regiment Nr.15 / 6. Batterie Ersatz Bataillon,
du ? au 26 novembre 1918 : (2. Pommersches) Fussartillerie-Regiment Nr.15 / 6. Batterie 2.
Landwehr Fussartillerie Bataillon 45.

Comme la plupart des Alsaciens-Mosellans, Balthazar se voit mobilisé sur le front de l’Est et à deux reprises sur le front de l’Ouest. Il participe entre autres (unter anderen) aux :

combats (Kämpfe) en Argonne du 24 novembre 1914 au 8 février 1915 et du 20 avril 1915 au 11 mars 1916,
guerre de position (Stellungskrieg) aux environs du Putna et du Sereth  (Roumanie) du 20 janvier 1917 au 21 juillet 1917,
combats (Kämpfe) entre Arras et Albert du 23 mai 1918 au 23 juin 1918,
combats de position et de repli (Stellungs- und Rückzugskämpfe) en Flandre du 16 août 1918 au 11 novembre 1918.

Balthazar, nommé Gefreiter ("appointé" : caporal) le 10 octobre 1915, accède au grade de Unteroffizier ("sous officier" : caporal chef - sergent) le 12 décembre 1916.

La Eisernes Kreuz 2. Klasse (croix de fer 2ème classe) lui est décernée le 7 décembre 1917.

Au cours de ses différentes affectations Balthazar n’a jamais été puni ("Strafen : keine") et s’est bien comporté ("Führung : gut"). Lors des combats, sa conduite est qualifiée de très bonne ("Führung : sehr gut").

Le Infanterie-Regiment Nr.135 (3e lorrain, créé le 11 mars 1887), stationné à Thionville (Diedenhofen) et le Infanterie-Regiment Nr.144 (5e lorrain, créé le 1er février 1897), stationné à Metz et Thionville, faisaient partie du XVI. Armee-Korps.

Le Infanterie-Regiment Nr.14 (3e poméranien, créé le 1er juillet 1813), stationné à Bromberg (actuellement Bydgoszcz, en Pologne-Poméranie), ainsi que le Fussartillerie-Regiment Nr.15 (2e poméranien, créé le 11 août 1893), stationné à Bromberg / Graudenz  (Graudenz, actuellement Grudziadz en Pologne-Poméranie), s’inscrivaient dans le II. Armee-Korps.

Alsacien-Lorrain réintégré de plein droit dans la nationalité française en vertu du paragraphe 1er de l’annexe à la section V du traité de paix (traité de Versailles), Balthazar se voit dès lors astreint aux obligations militaires françaises.

Le 22 octobre 1920, lors de l’établissement de son livret militaire par le bureau de recrutement de Thionville, Balthazar exerçait la profession de mineur (de fer). Le numéro de matricule 287 lui est attribué. "Unteroffizier" dans l’armée prussienne, Balthazar est reclassé soldat de deuxième classe dans l’armée française...

Le 13 mai 1939, Balthazar est convoqué sous les drapeaux. L’autorité militaire française lui enjoint de se présenter immédiatement et sans délai au chef de section de destructions minières des mines Kraemer, à Volmerange-les-Mines.  

Rappelé sous les drapeaux le 25 août 1939, Balthazar est affecté à la compagnie auxiliaire de destruction minière (Mine Kraemer - Volmerange).  

Le 11 octobre 1939, les habitants de Volmerange-les-Mines, dont la famille Wagner, sont évacués dans le département de la Vienne. Balthazar les rejoint plus tard, le 26 décembre, en exécution de la note de service n° 9589 1/1 de la 5e Armée, datée du 17 décembre 1939.

Le 7 mai 1940, en application de l’article 14 de la loi du 11 juillet 1938 sur l’organisation générale de la nation pour le temps de guerre, par ordre du ministre du Travail, Balthazar Wagner, demeurant à Sossay (Vienne), est contraint de se présenter le 16 mai aux mines
Burbach, à Algrange (Moselle), où il sera employé en qualité de mineur.  

Le retour à Wollmeringen de la famille de Balthazar est daté du 23 juillet 1940.
Balthazar décède le 22 juillet 1941 à la Grube Kraemer - Wollmeringen, après une chute accidentelle survenue alors qu’il purgeait le "plafond" d’un chantier d’exploitation. 

le lundi, 25 janvier 2016 posté dans la catégorie W